FAQ philosophique

Au fil de l’aventure, Léon a été interviewé par des journalistes soucieux de mettre en lumière des initiatives à impact positif. Nous avions envie de vous partager quelques réflexions issues de ces interviews.

Quelle est l’origine de la création de Listen Léon ?

On dit que les déclics surviennent quand l’expérimentation, la compréhension et le sens s’alignent. 

Il y a 6 ans, Marion, notre co-fondatrice a eu une promotion. Une vraie reconnaissance ! Oui, sauf que face à cette promotion, Marion a eu peur de ne pas être à la hauteur. 

C’est là qu’elle surprend une conversation entre son manager et le directeur des ressources humaines qui mettaient en valeur des forces dont elle pensait être dépourvue. 

Cette expérience a un effet de déclic et un impact incroyable sur son engagement, son énergie, sa créativité ! Elle a découvert le pouvoir d’un ancrage positif et trouvé sa mission dans la vie : permettre à chacun de prendre conscience de ses forces et de révéler celles des autres.

A quoi sert Listen Léon ?

Listen Léon permet de générer un mouvement viral de bienveillance en envoyant des compliments anonymes sur les forces de nos pairs : des feedbacks positifs forts, des compliments sincères et authentiques, un acte altruiste fort pour une culture de la reconnaissance collaborative dans l’entreprise.

Envoyer un Léon c’est oser prendre soin, oser le don !

Léon c’est aussi un déclic pour un changement de comportement via des ateliers pour éveiller les consciences, ancrer les bénéfices de l’audace et de la gratitude.

Comment fonctionne Listen Léon ?

Listen Léon, est un révélateur et un coffre-fort de l’estime de soi. Un moyen d’ouvrir les yeux de nos pairs sur leurs forces, leurs talents intrinsèques en faveur de plus de sens et d’engagement.

Alors comment ça fonctionne ?

1

Une application pour envoyer des compliments anonymes sur les compétences de notre entourage, des feedbacks positifs et feedforward forts, des compliments sincères et authentiques.

Nous avons confiance dans l’envie humaine de faire le bien. Cela dit, pour accompagner dans la démarche Listen Léon s’appuie sur l’Intelligence Artificielle, pour valider que les messages soient vraiment positifs !

2

Léon analyse la sémantique de ces témoignages pour révéler :

  • à chaque destinataire ses forces cachées et lui offrir la cartographie en temps réel de ses forces.
  • à l’organisation, la constellation des forces et compétences qui la composent. 

Cela permet de se construire sur nos talents, nos forces, nos habiletés. 

3

Un déclic et un parcours pour un changement pérenne de comportement dans les entreprises via des ateliers animés par nos spécialistes en neurosciences cognitives ou intelligence émotionnelle. 

  • des ateliers pour éveiller les consciences, ancrer les bénéfices de l’audace et de la gratitude en entreprise sans craindre le jugement.

Nous vous offrons une cartographie macro en temps réel des forces disponibles pour développer l’apprentissage et l’entraide entre pair. 

 

Ce n’est pas un réseau social, il n’y a pas de “wall” ni de “Like”. 

C’est un réseau à impact social !

Vos messages ne sont visibles que par vous et sont stockés dans votre coffre-fort de Léons, un espace unique où “les paroles s’envolent et les écrits restent”… 🙂

Quel est le pouvoir de la reconnaissance ?

Pour atteindre le besoin d’accomplissement, nous avons besoin avant tout d’être reconnu des autres, mais surtout de se sentir reconnu par nous-même. Or nous n’avons pas été conditionnés à nous aimer au risque d’être taxé d’égocentrique, narcissique ou prétentieux. 

Pourtant les études de psychologie positive ont démontré que si j’ose en conscience me donner de la gratitude à moi-même, je suis plus enclin à en donner aux autres. Alors si j’apprends à sortir du “merci” automatique donné par politesse et que je prends le temps de témoigner de la gratitude ancrée dans un fait et une capacité spécifique, alors je contribue à nourrir mon besoin de reconnaissance et je peux passer à l’étape suivante, celle de l’accomplissement.

Quel va être l’impact de Listen Léon sur moi ?

Listen Léon nourrit votre besoin de reconnaissance et entraîne votre esprit à devenir acteur d’un mouvement de bienveillance.

 

Nous avons tous le potentiel pour manifester de la bienveillance à autrui. Nous sommes équipés biologiquement pour cela, prendre soin des autres. Plus encore, les neurosciences ont prouvé que cela nous faisait du bien ! (notamment grâce à la découverte des neurones miroirs qui présentent une activité aussi bien lorsqu’un individu exécute une action que lorsqu’il observe un autre individu exécuter la même action).

 

Sur la base de ce potentiel qui a contribué à la survie de notre espèce, nous pouvons, par l’entraînement de l’esprit, étendre de plus en plus le cercle de l’altruisme à d’autres personnes pour adapter le monde du travail à la réalité du fonctionnement cérébral et en ressentir les bienfaits. 

 

L’entraînement de l’esprit modifie le cerveau par le biais de la neuro plasticité, la façon dont notre esprit fonctionne, et, par là, notre expérience du monde. 

 

Au début, l’impact de Listen Léon se fait par la réception du témoignage positif qui nous valorise. Mais le miracle se passe après, quand nous intégrons que c’est la délivrance du message positif, la sensation de sens, de responsabilité, d’altruisme qui nous rend une belle personne et nous met en joie.

Pourquoi notre cerveau a-t-il autant de mal à se focaliser sur le positif ?

Notre cerveau est resté celui de l’homo sapiens d’il y a 30 000 ans. Il n’a pas évolué alors que notre environnement est de plus en plus volatile, incertain, complexe et ambigu (VUCA World). Il est toujours en mode réflexe « je repère les dangers ». À une époque cela nous servait tous les jours mais aujourd’hui cela nous oriente systématiquement sur le négatif. 

 

Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie, a démontré que dans une relation durable il faut 5 interactions positives pour équilibrer une négative. Or, grâce à l’imagerie cérébrale et la psychologie positive nous savons qu’il est possible de muscler sa capacité à voir les situations sous un autre angle, à s’orienter solution plutôt que problème. 

Alors nous vous invitons à basculer volontairement vers ce système adaptatif pour apprendre à se construire sur et vers le positif.

Pourquoi vouloir introduire la gratitude dans le milieu professionnel ? Quels effets peut-on en attendre ?

Aujourd’hui, la plupart des organisations sont dans un processus de transformation face au VUCA World (volatile, incertain, complexe et ambigu). 

 

La grande difficulté tient aux injonctions contradictoires qui se dégagent de cet environnement : il faut se conformer pour s’intégrer mais innover pour se démarquer, faire attention aux autres mais être le meilleur, prendre des risques mais ne pas se tromper.

 

Cette agilité nécessite de s’appuyer sur un ancrage : la reconnaissance de qui nous sommes, pour qui nous sommes, le respect, une sécurité psychologique. 

 

La gratitude sur le lieu de travail entraîne un collectif plus apaisé, une confiance en soi et dans le collectif décuplée. La reconnaissance installe l’envie de coopérer. 

 

Observer les forces des autres nous aide à prendre conscience que nous avons besoin de nos collègues pour arriver à nos objectifs et réciproquement. La gratitude est un accélérateur pour mettre en place le (long) processus de coopération : là où habituellement l’acte individuel est célébré, la coopération le sera. C’est une vraie révolution du monde du travail qui s’opère. 

 

Des équipes de chercheurs de Berkeley ont démontré que la gratitude muscle le cortex préfrontal, la zone du cerveau dédiée à l’apprentissage et à la prise de décision. Alors, oui, lorsqu’elle est pure, gratuite, dénuée de tout biais cognitif, la gratitude a un impact direct sur la performance du collectif. 

 

Et dans le contexte économique actuel, le meilleur avantage compétitif d’une entreprise est l’union unique des forces qui la composent par leur mise en lumière.

Tout le monde est-il concerné par la gratitude au travail ?

Oui, bien sûr ! Tout le monde est concerné par la gratitude dans le monde du travail et en dehors !

 

Pour autant il nous paraît essentiel que chacun s’implique à son rythme. Nous proposons donc une approche en entreprise sur la base du volontariat sans injonction, de façon spontanée, et l’envoi des compliments sur la base de l’anonymat, sans attendre l’entretien annuel, sans attente de retour, à l’abri des regards. 

 

Nous avons tous des moments de gratitude pour nos voisins de bureau, nos collègues, nos clients, nos fournisseurs. Pourtant, nous nous ne passons pas souvent à l’acte, par pudeur, peur du jugement, peur de l’interprétation.

 

Cette pudeur nous paraît essentielle. À l’heure des réseaux sociaux et des cotes de popularité à tout va, un compliment public a moins de saveur et de contenu qu’un acte de gratitude confidentiel, purement désintéressé.

 

La pratique de la gratitude n’est pas dans nos automatismes. Elle demande un effort de conscience qui s’acquiert par la libération régulière de la parole positive. A force, notre cerveau l’aura intériorisé et cela deviendra un rituel !

Pour quelles raisons Listen Léon milite pour le feedback positif anonyme plutôt qu'en face à face ?

Nous ne sommes pas dans l’opposition mais dans la complémentarité : nous militons avant tout pour la pratique de la gratitude au travail ; pour que tous les membres des organisations s’approprient et diffusent le pouvoir de la reconnaissance. 

Léon n’a pas vocation à remplacer les entretiens face à face. Au contraire, selon nos clients, cela les renforce in fine car se sentir apprécié pour nos compétences autorise à aller à la rencontre de l’autre pour établir un partage constructif.

L’anonymat, c’est la garantie d’un compliment gratuit. Il ne recèle aucune flatterie, aucun calcul, d’aucun retour d’ascenseur. II ne peut y avoir d’intention cachée. Il est totalement sincère et authentique. Il est vrai.

L’anonymat permet l’effacement de l’auteur pour se concentrer sur le compliment lui même, sur son contenu. Ainsi, l’anonymat nous libère de nos biais d’interprétation. Il n’y a pas d’enjeux de jugement. L’anonymat libère l’authenticité des échanges, libère l’effet d’un véritable cadeau surprise.  

Bien sûr, si vous souhaitez signer votre compliment, vous pouvez le faire. 

Avec l’usage on se rend compte que l’anonymat a plus d’impact. 

« Si j’ai choisi l’anonymat, c’est pour m’adresser à toi plus directement. Puisque tu ne sais pas qui je suis, tu n’auras pas la tentation de chercher les raisons pour lesquelles je dis ce que tu lis ; accepte ce cadeau gratuit, un point, c’est tout. » 

Un passeur de Léon

Si la gratitude nourrit le besoin de reconnaissance, pourquoi proposer un coffre-fort de l’estime de soi ?

Coffre-fort, livre d’or, l’idée ici est de recueillir dans un endroit unique, notre jardin caché, l’ensemble de nos compliments et forces associées. Nous avons tous nos petits blues, dans ces moments là retourner voir les trésors de son coffre-fort réchauffe les coeurs 😉 

 

Nous parlons de coffre-fort de l’estime de soi car les messages forts sur Listen Léon ne sont pas visibles de tous. Selon nous, sur des réseaux sociaux d’entreprise, la publicité de la reconnaissance induit de la reconnaissance superficielle. Ce qui nous intéresse ce sont des messages vrais et profonds entre deux individus.

Avec Léon, la gratitude est délivrée et la pudeur préservée.

Surtout, le retour d’expérience des passeurs de Léons nous a montré qu’avec la pratique, le besoin de reconnaissance personnelle s’efface pour le plaisir de reconnaître l’autre et le collectif. 

Alexandre Jollien dans la préface du livre de Robert Emmons “la gratitude, cette force qui change tout” résume parfaitement cela dans une magnifique formule : 

“Oeuvrer à épanouir en nous la gratitude, c’est se rapprocher des autres et oser sortir de soi pour découvrir le monde tel qu’il se propose. Le miracle de la gratitude c’est qu’il nous rend meilleurs tout en nous décentrant.”

Existe-t-il des études permettant de mesurer l'impact d'un compliment reçu ?

Il y a beaucoup d’étude sur l’impact de la gratitude notamment les travaux de Robert Emmons. Celle que nous trouvons remarquable est celle de chercheurs de Berkeley, Fox, Kaplan et Damasio, qui ont ont publié en 2015 une étude : “Corrélats neuronaux de gratitude”.

 

Les résultats ont révélé que pendant que les participants à l’étude ressentent de la gratitude, une activité cérébrale dans le Cortex Cingulaire Antérieur et le Cortex Préfrontal Médial est constatée. Pour le dire simplement, ces zones du cerveau jouent un rôle dans la régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, et des fonctions cognitives comme l’anticipation, la prise de décision, l’empathie et l’émotion. Pratiquer la gratitude active la partie préfrontale de notre néocortex : le siège de l’intelligence. 

Et si la gratitude nous rendait NOUS, plus intelligents ? 😉 

 

La mesure d’impact est au coeur de notre projet, nous avons créé avec nos utilisateurs notre propre mesure d’impact, notre KPI humaniste : La Muditā. Il s’agit d’un terme hindouiste et bouddhiste qui signifie une joie altruiste qui se réjouit des vertus des autres. 

 

Aussi, nous avons été sélectionnés par des chercheurs de l’Université de Québec à Montréal (UQAM) pour mener une étude scientifique sur l’impact de Listen Léon.

Comment les entreprises peuvent-elles encourager l’épanouissement au travail ?

Dans cette crise de sens et de confiance (l’actualité nous le démontre tous les jours) ; il faut avant tout mettre en lumière les différences, célébrer la pluralité des regards plutôt que l’uniformité et bannir les modèles uniques de Leadership. Nous constatons une obsolescence des modèles managériaux traditionnels. C’est donc cela qu’il faut avant tout repenser. 

 

Avoir l’audace de repenser ces anciens modèles c’est imposer la RSE au coeur des entreprises. La RSE au sens de la définition du développement durable qui ne choisit pas entre la performance économique d’une part, l’écologie ou le capital humain d’autre part mais bien une stratégie inclusive qui pense ces trois axes en même temps.  La performance ne peut être durable que si elle est à la fois économique, humaine et environnementale.

En quoi Listen Léon se distingue des réseaux sociaux ?

Comme nous l’indiquions plus haut, Listen Léon n’est pas un réseau social mais un réseau à impact social. Nous sommes l’inverse de Twitter : un Léon doit faire 140 caractères minimum. 

 

Jacques Lecomte, docteur en psychologie, à la fois optimiste et réaliste, démontre avec rigueur dans son ouvrage la bonté humaine, par des preuves scientifiques, par une série de faits, qu’il existe en nous tous une potentialité innée à la bonté, à l’empathie et à l’altruisme. C’est cette potentialité là qu’il faut activer, qu’il faut mettre en lumière maintenant.

Selon Listen Léon, quelles sont les trois grandes tendances qui vont façonner notre rapport au travail dans le futur ?

Les mutations du travail (en référence au Livre de François Dubet) sont déjà là. 

La question pour nous est d’agir. Agir est devenu une nécessité. 

 

Agir pour remédier à cette crise de sens dans nos entreprises, dans la société. Cette crise de sens appelle à une révolution par le don et le contre don, pour faire échos aux travaux de l’anthropologue Marcel Mauss. 

 

Changer de posture face à l’obsolescence et l’hybridation des compétences. Nous devons tous être entrepreneurs de nos propres vies, entrepreneurs de nos jobs. La transversalité des connaissances nécessite maintenant de développer nos compétences comportementales ou soft skills.

 

Nous pensons que c’est justement la diversité des profils, l’acceptation de nos différences qui permettra d’appréhender ces mutations du travail. Nous pouvons tous être acteurs de ces mutations pour qu’elles soient porteuses de sens et d’impact positif. 

 

Nous appelons à une révolution par le Don, nos utilisateurs sont des révolutionnaires du Care ! 

De quel paradigme est issue la cartographie des forces de Listen Léon ?

Notre cartographie des forces est issue du modèle universel des 24 forces et 6 vertus de Martin Seligman, le fondateur de la psychologie positive. 

Nous avons adapté ce modèle à l’environnement et nous l’avons enrichi pour offrir 42 forces.

Quelles sont les différentes façons d’exprimer sa gratitude au travail ?

Il existe plein de belles façons. Voici quelques petites astuces que Léon adore et qui ont toujours un impact incroyable (à partager sans modération) : 

 

  • Le tour de table enchanté : 

Commencez toutes vos réunions projet par un tour de table volontaire. Chaque membre du collectif exprime à son tour ce qu’il apprécie dans le projet, il met en lumière ce qui fonctionne. Ce peut être des choses simples comme profondes, peu importe. Donnez libre cours à votre cerveau…

Ensuite, observez le déroulement de la réunion, s’instaure un climat de confiance. 

La créativité est décuplée, les cerveaux ont basculé pour s’orienter solutions plutôt que problème ! 

 

  • Les petits dons anonymes :

Faites un cadeau gratuit anonyme à votre voisin de bureau ou à votre boss, glissez-vous dans son bureau, apposez un post-it joyeux et coloré, nettoyez la machine à café sans que personne ne vous voit, disposez sur le bureau de votre collègue une fleur ou une carte avec une citation inspirante etc, etc. Donnez libre cours à votre imagination. Puis, observez discrètement les sourires qui montent aux oreilles, mmmm que c’est chouette ! 

 

  • L’envoi de Léons : 

Et bien sûr, nous vous recommandons d’envoyer des Léons* ! 

*1 Léon = un acte authentique de gratitude, un cadeau surprise.

Et sinon… pourquoi "Léon" ?

On vous dit tout ici : https://listenleon.com/pourquoi-leon/ 

Pour les questions techniques, c’est par ici :

en_US