On admet volontiers qu’une culture d’entreprise toxique peut nuire considérablement à une organisation, voire causer sa perte, mais prend-t-on suffisamment conscience de l’importance d’une culture d’entreprise positive ?

Chez Listen Léon, nous rencontrons tous les jours des managers qui déploient d’énormes efforts pour motiver leurs équipes, développer les talents, attirer et retenir les plus jeunes. Ils mettent en place des solutions innovantes, font évoluer leur style de management, promeuvent liberté et confiance … et ont parfois l’impression que tous bénéfices promis ne sont pas au rendez-vous. Que manque-t-il ?

Une culture d’entreprise positive est LA condition nécessaire pour que toutes ces politiques de management fonctionnent réellement. Si votre culture d’entreprise n’est pas alignée, vos efforts de bienveillance risquent d’être accueillis par de la méfiance.

Alors comment favoriser une culture d’entreprise vraiment positive et désamorcer les critiques des plus pessimistes ?

 

  1.       Promouvoir la cohérence

La culture d’entreprise positive doit d’abord être personnifiée par les dirigeants et cadres. Mais attention aux recettes toutes faites : plutôt que de forcer la main, cherchez votre style de leadership positif, qui vous soit propre et qui soit surtout sincère. Vos équipes ne commenceront à adopter une culture plus positive que lorsqu’elles sentiront que leur entreprise se soucie réellement de leur bien-être.

Commencez par de petites actions plutôt que par de grands discours. Démarrez par exemple la journée avec une petite dose de sérotonine, en célébrant les réussites de l’équipe ou en écrivant un Léon.

 

Une culture d’entreprise positive reflète des buts plus vastes que la simple recherche des résultats

 

  1.       Aligner mission, vision et culture de l’entreprise

Une culture d’entreprise positive reflète des buts plus vastes que la simple recherche des résultats : elle doit être alignée sur la mission et la vision de l’entreprise. Si mission et vision ne constituent pas encore vos fils d’Ariane et restent de simples déclarations, reconnectez-vous avec la raison d’être de l’entreprise. Le travail de Frédéric Laloux sur les paradigmes d’entreprise peut vous aider à retrouver collectivement ce sens si essentiel, et vous permettre d’inspirer vos collaborateurs.

 

  1.       Convaincre les moins enthousiastes

Les plus critiques peuvent vous disqualifier, vous taxer de naïf ou vous traiter de Bisounours : les convaincre que votre démarche s’appuie au contraire sur les recherches en psychologie et neurosciences peut être fatiguant, voire franchement démotivant. Plutôt que d’argumenter sans fin, misez sur la contagion émotionnelle ! Des chercheurs étudiant plus de 70 équipes ont démontré qu’il suffisait de deux heures de cohabitation au bureau pour que les individus finissent par transmettre aux autres leur bonne ou mauvaise humeur. D’où l’importance d’un leader positif qui sache gérer ses émotions.

 

Notre métier est aussi d’accompagner nos clients à matérialiser leurs intentions louables en actions concrètes : talk the talk and walk the walk, comme dit un de nos clients canadiens. Seule une culture d’entreprise cohérente avec cette révolution du leadership positif en garantit les résultats. Et finalement, c’est assez simple et nous sommes là pour vous aider.

 

en_US